5 bonnes raisons pour utiliser Mandrill

NB : cet article a été écrit quand Mandrill était encore gratuit : ce n’est plus le cas aujourd’hui ! Pour plus d’informations sur les alternatives, voir les commentaires ci-dessous. Merci.

Tout comme Sendgrid et Mailjet, Mandrill propose un système d’envoi d’emails marketing, transactionnels et de newsletters par SMTP et par API web. Mais à la différence de ses concurrents il permet d’envoyer plus de 10.000 emails par mois sans limitation du nombre d’abonnés à votre liste. Utilisateur de Mandrill depuis presque 2 ans maintenant, je vous livre ici les 5 bonnes raisons qui me font apprécier ce service :

#1 – Mandrill c’est Mailchimp

Mandrill a été créé par Mailchimp en 2012 au départ pour prolonger leur offre en emailing transactionnel. Au fil du temps, Mandrill a acquis une certaine indépendance mais bénéficie toujours de la qualité de service et de la réputation de Mailchimp qui continue à proposer à ses utilisateurs des outils d’intégration entre les deux (voir ici aussi).

#2 – L’anglais n’est pas une barrière à son utilisation

Le reproche maintes fois fait aux services autorépondeurs comme Aweber et Mailchimp est de ne pas fournir de traduction française pour leurs interfaces et du coup, l’anglais devient une limite assez contraignante à leur utilisation.

L’intérêt d’une solution SMTP comme Mandrill est que, une fois configurée, il n’est pas forcément nécessaire de passer du temps sur l’interface web en anglais. Bien sûr vous devez y aller pour gérer votre compte, voir les bounces, modifier les paramètres etc. mais il est également possible d’utiliser Mandrill juste en tant que serveur smtp associé à votre application de newsletter (PHPList, poMMo v5-FR, SYMPA…) voire même avec Thunderbird ou Outlook. De cette manière, vous avez l’interface de votre solution d’envoi d’emails en français tout en bénéficiant de la puissance des serveurs SMTP de Mandrill.

Exemple de configuration de Mandrill sur poMMo v5-FR pour l’envoi d’emails en SMTP

pommo_smtp_mandrill_001

#3 – Une délivrabilité optimisée

Mon expérience personnelle avec Mandrill affiche une délivrabilité supérieure à 98% pour une liste de quelques 250 inscrits localisés principalement en France, en Belgique et au Canada. Bien sûr plus votre liste grossit et dépasse le millier, plus le risque que vos emails passent en spams va aussi augmenter, d’où la nécessité de faire un travail de ciblage et de segmentation au préalable.

Par ailleurs, Mandrill affecte à votre compte un indice de réputation qui varie de « inconnu », « pauvre » à « excellent » selon la qualité initiale de votre liste et suivant que vous respectiez – ou non – les bonnes pratiques d’emailing (lien de désabonnement, nettoyage régulier de liste et désinscription systématique des destinataires qui placent vos courriers en spams etc.).

mandrill_002

#4 – Une gestion détaillée des bounces

Les bounces sont comme vous le savez ces adresses emails qui retournent des erreurs à la réception de vos messages, soit qu’elles n’existent pas ou ont été supprimées (hard bounce, NPAI) , soit parce que la boîte du destinataire est pleine (soft bounce). Ces erreurs sont répertoriées dans la rubrique Rejection lists de Mandrill et vous avez la possibilité de voir leurs explications ainsi que les adresses en cause que vous pourrez alors supprimer de votre liste.

En nettoyant les bounces de manière régulière après chaque campagne d’emailing, vous affinez votre liste de contacts, améliorez votre réputation d’expéditeur et la délivrabilité de vos messages.

Notez que Mandrill permet également d’exporter la liste des bounces dans un fichier CSV téléchargeable.

rejection_blacklist_003

#5 – Parce que 12.000 envois gratuits de qualité par mois ce n’est vraiment pas rien

C’est ce dernier point qui a le plus tranché – et qui continue à peser – dans ma décision d’utiliser Mandrill pour mes envois d’emails en SMTP par rapport aux alternatives possibles.

Comparé à la formule « autorépondeur gratuit jusqu’à 2000 abonnés » de Mailchimp, le calcul est vite fait : supposons que vous gériez une liste de 10.000 abonnés auxquels vous avez juste besoin d’envoyer une newsletter mensuelle. Vous allez rapidement vous rendre compte qu’il n’existe pas sur le marché tant d’outils que ça qui vous fournissent gratuitement un tel service d’envoi de qualité… à part Mandrill, qui n’impose aucune restriction sur votre nombre d’abonnés.

Il est très probable que Mandrill ne va PAS maintenir indéfiniment cette offre dans les prochaines années (les prochains mois ?), si l’on s’en tient à l’exemple de Google qui a fermé son service Google Apps standard aux nouvelles demandes depuis décembre 2012. La question est plutôt de savoir si les utilisateurs actuels de Mandrill pourront continuer à bénéficier de la formule « 12.000 envois gratuits par mois » quand ce moment arrivera.

9 Commentaires

  1. Bonjour,

    Merci pour cet article.
    J’ai découvert ce service il y a quelques semaines au travers d’envois de la part de personne aux USA et en Amérique Latine.
    Pourriez-vous me dire les différences entre Mandrill et un service comme SG-autorepondeur.com

    Merci

    Répondre
  2. Ariel, comme tu le supposais Mandrill vient récemment de modifier son offre. Actuellement tous les nouveaux comptes sont avec 2.000 envois d’emails gratuits et avec 25 emails partants à l’heure.
    Ensuite on peux passer à la version payante qui est de 9.90$/mois pour 25.000 emails/mois.
    Pour l’instant mes anciens comptes reste avec l’offre initiale, c’est à dire 12.000 envois gratuits par mois et 0.20$ le mille supplémentaire.

    Répondre
  3. Bonjour,

    Merci pour cet article ! Effectivement, le logiciel Mailchimp présente de nombreux avantage, que ça soit au niveau de la simplicité d’utilisation ou même des fonctionnalités assez puissantes (notamment la segmentation de liste par zone géographique). Pour faire bénéficier aux lecteurs d’un complément d’information, je voudrais partager une autre source que nous venons de publier, une fiche détaillée de Mailchimp : http://www.lafabriquedunet.fr/email-marketing/outils/mailchimp/

    Encore merci et à bientôt,

    Adrien.

    Répondre
  4. J’avais gardé des dossiers et plus moyen d’ouvrir cela me marque madrillapp comment récupérer mes dossiers

    Répondre
  5. Bonjour à tous,

    Malheureusement Mandrill est devenu payant SANS plus aucune option gratuite, tout compte doit désormais être lié à Mailchimp sinon désactivé : j’ai cessé de l’utiliser et vous recommande Sendinblue (https://fr.sendinblue.com/users/signup/) qui permet d’envoyer jusqu’à 300 emails par jour, sans oublier que c’est en français.

    Répondre
  6. Bonjour,
    j’utilise mailchimp pour l’envoi de ma newsletter. Je souhaiterai également pouvoir envoyer des séries d’emails suite à l’inscription sur une liste via un formulaire de capture. Cela est-il possible via mailchimp ? Est-ce la finalité de Mandrill ? Oo dois-sje passer par un autorépondeur classique ?
    Merci pour vos éclairages car je n’ai pas tout saisi !

    Répondre
    • Bonjour Sylvie, à ma connaissance Mailchimp est déjà un autorépondeur à part entière : vous n’avez donc pas besoin d’un autre autorépondeur pour envoyer des séries d’emails, tout cela peut normalement être géré au niveau de votre compte Mailchimp. Merci à vous et très bonne continuation !

      Répondre
  7. Bonjour!
    Mandrill représentait effectivement une excellente solution de routage pour les emails transactionnels, comme vous l’avez souligné. Malheureusement, il n’est plus possible de l’utiliser gratuitement et sans l’appui de MailChimp.
    Si les alternatives françaises vous intéressent, je me permets de vous proposer notre solution, Mailjet, un acteur français à la dimension internationale. Nous gérons les emails transactionnels et marketing à partir d’une même plateforme. Voilà un article résumant nos atouts face à un acteur comme MailChimp: https://fr.mailjet.com/blog/alternative-a-mailchimp-mandrill.
    Excellente journée,
    Mylène

    Répondre

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>